Déshydrateur Excalibur

Fruits déshydratés maison... :-)

Ça faisait des années que j’attendais d’avoir l’argent pour m’en acheter un; je n’en pouvais plus d’attendre. Tellement, que j’ai passé à deux doigts de m’en construire un « fait maison » au début du mois, espérant sauver de l’argent ici et là. Les plans étaient faits, tout… Mais en fin de compte, le déshydrateur de qualité que je souhaitais me construire moi-même revenait presque au même prix… et je devais le construire en plus ! …

Finalement, je suis « passée à la caisse » en me commandant l’Excalibur 9 plateaux. Je ne le regrette pas; le résultat est exactement comme je le prédisais. :-)

Bon, j’ai encore quelques petites choses à apprendre… comme de planifier mieux mes déshydratations… Hum… Quand elles sont prêtes «dans la nuit», c’est un peu embêtant puisqu’il n’y a pas de minuterie sur ces modèles et que la déshydratation ne s’arrête pas toute seule. Je n’ai rien « raté », mais les mangues et melons auraient plus de valeur avec un peu plus de « souplesse », disons. ;-)

Mais pourquoi payer 200$ pour un déshydrateur ?

Pour la fraîcheur, la disponibilité, l’excentricité et la qualité…

Côté fraîcheur, ça m’est trop souvent arrivé de lever le nez sur certains fruits déshydratés du commerce après les avoir achetés; goût altéré et parfois on croquait du solide parce que ça faisait trop longtemps qu’ils traînaient sur les tablettes. J’avais déjà payé un prix de fou pour des bleuets déshydratés… qu’on a jeté parce qu’ils nous cassaient trop les dents !  :-P

Côté disponibilité, c’est pratique de pouvoir décider des fruits qu’on déshydratera. Rien de plus choquant qu’un supermarché d’une région éloigné qui n’a que des bananes, des raisins et des abricots séchés… et c’est triste qu’on ne retrouve pas certains fruits pourtant excellents ! On a fait l’essai des framboises déshydratées; vraiment rien de spectaculaire à mon goût lorsque mangées natures… mais c’est vraiment génial pour la cuisine !

Excentricité ? Comme je disais plus haut, certains fruits déshydratés nous permettent de faire des choses un peu plus inusitées; comme ces muffins maison à l’ananas et aux framboises qu’on a faits en fin de semaine dernière ! Et puis, il n’y a pas que les fruits ! On peut déshydrater les légumes, les germinations (en gardant leur côté nutritif) et même faire la cuisine; pastilles de yogourt, biscuits séchés… etc. Bref, les possibilités sont infinies !

Et finalement, la qualité tant recherchée; on peut choisir nos aliments à déshydrater à notre goût (dont des bios ou du jardin!) et en quantité choisie pour qu’ils soient le plus frais possible. Exit les conservateurs et le sucre ajouté (il y en a déjà assez dans les fruits !). :-)

Bref; je considérais l’achat d’un déshydrateur comme un investissement et je le vois encore comme tel. Je n’ai eu le temps que de tester les fruits. Je vous reviendrai avec le résultat d’autres essais très bientôt. Il y a une foule de possibilités avec ça et je compte bien vous le prouver… ;-)

À propos de Lolita…

Lolita, pour l’instant, boude totalement nos déshydratations. Il faut dire qu’elle a toujours jeté par-dessus bord les papayes de son mélange, donc rien qui nous étonne… ;-) On ne la forcera pas trop pour l’instant. À force de nous voir en manger, je suis certaine qu’elle va finir par craquer ! ;-)

Cette entrée a été publiée dans Alimentation, Environnement et mobiliers, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Déshydrateur Excalibur

  1. martine dit :

    j’aimerais acheter un deshydrateur , peut-être 9 plateaux; est-ce que moins ce n’est simplement pas suffisant? ou bien, comme à 4, c’est pas pire? et le prix que vous avez payé? et où se procurer facilement à Montréal. Je viens de commencer mes recherches mais le cadeau est pour…bientôt.
    Merci de vos conseils.
    Martine

  2. Numerinos dit :

    martine » C’est peut-être suffisant, dépendant de ce que vous voulez en faire et de votre intérêt pour la chose. Un ananas entier, par exemple, prend environ 2 plateaux, en espace, à déshydrater. Mais c’est rapidement consommé, croyez-moi. Comme c’est assez long, ça peut être avantageux de faire plusieurs fruits lorsqu’il y a des spéciaux ou de remplir les plateaux avec d’autres variétés. À noter toutefois que les légumes, les fruits, les herbes, les viandes et les germinations se déshydratent à des températures différentes; il ne faut donc pas penser acheter un plus gros déshydrateur afin de faire plein de déshydratations de différentes «familles» en même temps.

    Il est possible par contre de congeler notre production; donc on peut facilement faire d’avance beaucoup de fruits et en congeler une partie pour consommation ultérieure. La différence de prix entre les déshydrateurs avec plus ou moins de plateaux n’est pas très grande. Ça vaut parfois la peine d’y mettre le prix plutôt que de le regretter plus tard… (différence de 10-20$ entre le 5 plateaux et le 9 plateaux). Le 4 plateaux est beaucoup moins cher, mais également plus petit en dimensions. À noter qu’il n’est pas essentiel non plus de remplir tous les plateaux pour faire fonctionner le déshydrateur.

    Si vous dédaignez acheter en ligne, il me semble que j’en ai vu chez Avril, à Longueuil. Sinon, j’ai acheté le mien sur le site http://www.jalinis.com/fr/products/dehydrators . La livraison était gratuite et très rapide. Le 9 plateaux est d’ailleurs un peu moins dispendieux que lorsque je l’ai acheté.

    Au plaisir ! ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>